Emission radiophonique autour du livre « Découvrir Solidaires, l’Union syndicale ».

vendredi 1er mars 2019


Emission « Chroniques Syndicales » de Radio libertaire du samedi 23 février 2019 autour du livre « Découvrir Solidaires, l’Union syndicale » (... et sur les mobilisations en cours) du samedi 23 février 2019.

http://www.editionsatelier.com/index.php?page=shop.product_details&flypage=bookshop-flypage.tpl&product_id=762&category_id=1&keyword=solidaires&option=com_virtuemart&Itemid=1

« À quoi vous servez ? », « Vous faites de la politique ? », « Qui décide chez vous ? », « Pourquoi soutenir les sans-papiers ? »…

Alors que Solidaires vient de fêter ses vingt ans, ce petit ouvrage présente la spécificité de cette union syndicale. En douze questions impertinentes, sont abordés son fonctionnement et son positionnement face au système économique, son histoire et son identité, ses modalités d’actions et ses pratiques, son engagement sur les débats de société.

Un support pédagogique utile au grand public comme aux militant-e-s désireux de faire connaître cette organisation et d’écarter quelques idées reçues sur le syndicalisme en général !

Comité de pilotage composé de Éric Beynel, actuel porte-parole de l’Union syndicale Solidaires ; Annick Coupé, porte-parole de Solidaires de 2001 à 2014, aujourd’hui secrétaire générale d’Attac ; Simon Duteil, secrétaire national ; Anaïs Enjalbert, graphiste ; Gérard Gourguechon, ancien porte-parole du Groupe des Dix devenu Union syndicale Solidaires, membre du conseil scientifique d’Attac.

Également disponible en version numérique :
https://www.bookeenstore.com/ebook/9782708252745/decouvrir-solidaires-l-union-syndicale-collectif

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.