Le nouveau lycée Blanquer : le tri social généralisée

mardi 13 mars 2018


Pourquoi condamne-t-on la vision du lycée Blanquer ?

Le gouvernement a lancé une « transformation » du lycée sur un modèle libéral qui a fait ses preuves dans le monde anglo-saxon.

Un tri social renforcé !

Le projet du ministre n’a pas remis en question la structuration du lycée en trois voies bien distinctes (générale, technologique et professionnelle) confortant sa fonction de tri social. L’organisation du lycée général est abandonné au profit d’un modèle modulaire à la carte. Il va contraindre les élèves à faire des choix d’orientation toujours plus tôt avec de grandes conséquences sur la poursuite d’études post bac. Ces différents parcours au sein du lycée général vont être illisibles pour les élèves et les parents non initié(e)s. Seules les familles les mieux armées auront la possibilité d’organiser l’orientation de leurs enfants renforçant ainsi l’entre soi.
Le baccalauréat technologique restera, semble-t-il, organisé en séries. Ce qui va rendre encore plus étanches les voies générales et technologiques.

Un profilage pour le marché du travail !

Chaque élève depuis l’école maternelle va développer-ou pas- un ensemble de compétences (LSU) qui lui permettra de se vendre sur le marché libéralisée du travail. Les parents et les enseignants vont se transformer en coach afin que les élèves puissent prétendre au cursus le plus performant. Toutefois, ce profilage va laisser beaucoup d’élèves sur le carreau. Mais, une alternative a été trouvé. Ces élèves pourront partir très tôt vers des voies d’apprentissage avec un enseignement au rabais. Ainsi, on pourra bénéficier d’une main d ‘oeuvre docile pour un marché du travail de plus en plus féroce.

Transformer le système éducatif pour transformer la société !

Le SUNDEP Solidaires propose un projet éducatif alternatif et ambitieux pour les jeunes. Nous voulons construire une École égalitaire qui vise l’élévation générale des qualifications donnant à chacun(e) un accès à tous les savoirs, en développant la réflexion, l’analyse et l’esprit critique pour leur permettre de devenir des citoyen(ne)s libres.
Cela suppose un allongement de la scolarité jusqu’à 18 ans dans un lycée poly-technique fondé sur l’acquisition de savoirs généraux, technologiques et manuels afin de les préparer à un diplôme national reconnu pour accéder à l’enseignement supérieur.
Vincent MAZZARON

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.