CCMI Créteil

Privé - Public
Même travail, même statut !

 Professeur contractuel du privé

Pas de garantie d’emploi
Professeur des écoles, 7e échelon, indice 495 : Salaire mensuel net : 1 840,82 €
Pension de retraite de droit privé (CNAV + ARRCO + AGIRC) = environ 65 % du dernier salaire
28 heures hebdomadaires de présence, rémunérées 27 heures dans la plupart des cas
Mutations soumises au bon vouloir des chefs d’établissement et des instances confessionnelles
Affectation de la plupart des maîtres reçus aux concours. Les maîtres refusés par les instances confessionnelles perdent le bénéfice de leur concours
Formation par des instances sous tutelle confessionnelle

 Fonctionnaire du public

Titulaire de son poste
Professeur des écoles, 7e échelon, indice 495 : Salaire mensuel net : 1 940,80 €
Pension de retraite de la fonction publique = 75 % du dernier salaire détenu au moins pendant 6 mois
27 heures hebdomadaires de présence
Mutations soumises à un barème intégrant des priorités
Affectation de tous les maîtres reçus aux concours
Formation en ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education)

Ces discriminations sont inacceptables.
Nous sommes tous des agents publics.

 Le SUNDEP a obtenu

• Un début de reconnaissance des professeurs des écoles par l’obtention de l’ISAE (Indemnité Suivi Accompagnement Elèves) : 400 €/an. Le SUNDEP agit pour l’alignement de cette indemnité avec l’ISOE (Indemnité Suivi Orientation Élèves) : 1200 €/an pour les professeurs du second degré.
• La réouverture des inscriptions au concours de professeur des écoles pour les professeurs étrangers (non européens). Le SUNDEP a gagné le recours en Conseil d’État qui a permis l’abrogation du décret discriminatoire.
• Le vote majoritaire du Conseil Supérieur de l’Education (CSE) pour le respect de la laïcité dans les établissements privés sous contrat.

 Les revendications du SUNDEP

• L’augmentation du nombre d’enseignants spécialisés supplémentaires pour accompagner les élèves en grande difficulté,
• L’octroi d’un contrat définitif à tous les remplaçants et leur reclassement sur l’échelle des instituteurs,
• Le recrutement par le rectorat de professeurs surnuméraires pour assurer les remplacements,
• Une véritable parité dans les commissions (CCMD, CCMI et CCMA) comme dans
le public et une meilleure représentation des enseignants du privé dans les instances de concertation rectorales et ministérielles.

Ø Pour l’égalité des droits, des salaires et des pensions de retraite avec le public,
Ø Pour l’abrogation de toutes les réglementations spécifiques au privé,
Ø Pour le respect des valeurs républicaines.

Du 27 novembre au 4 décembre 2014
Votons et faisons voter Crésep Sundep Solidaires


Documents joints

Profession de foi CCMI Créteil
Liste CCMI Creteil

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

28 octobre 2013 - Retraites : on lâche rien

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et (...)

20 octobre 2013 - Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI 24 OCTOBRE - 19h

Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI (...)

3 octobre 2013 - Meeting unitaire : Pour nos retraites, on lutte !

Meeting unitaire : Pour nos retraites, on (...)

24 août 2011 - La FEJ inquiète : l’AFP bientôt à la botte de l’Elysée ?

La Fédération européenne des journalistes (FEJ), (...)

31 décembre 2010 - Indignez-vous ! Et rejoignez nous !

Espoir ... le livre de Stephane Hessel est un (...)