Film du Collectif des cinéastes pour les « Sans-papiers »

lundi 1er mars 2010

Le Collectif des cinéastes pour les « sans-papiers » a commencé par signer massivement l’appel « Nous les prenons sous notre protection » pour soutenir les travailleurs sans papiers en grève de la rue du Regard : cet appel qui ne concernait pas que les cinéastes, répondait à l’urgence de ne pas laisser les grévistes sans papiers menacés d’expulsion dans leur isolement.

Dans le même temps, face à l’indifférence des médias et des politiques, rendant invisible cette grève qui dure déjà depuis plus de quatre mois et touche plus de 6000 travailleurs sans papiers, nous avons décidé, comme certains d’entre nous l’avions déjà fait avec « Nous, sans-papiers de France » en 1997 et « Laissez-les grandir ici ! » en 2007, de réaliser un nouveau film, dont le titre reprendra le slogan des travailleurs sans papiers en grève : « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! ».

Ce film, et le manifeste qui l’accompagne appelant à la régularisation de tous les travailleurs sans papiers, ont déjà été signés par plus de 350 cinéastes.

COLLECTIF DES CINÉASTES POUR LES « SANS-PAPIERS »

 présente

« On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! »

Appel à la régularisation de tous les travailleurs sans papiers

Signez la pétition ici : http://travailleurssanspapiers.org/... 


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

28 octobre 2013 - Retraites : on lâche rien

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et (...)

20 octobre 2013 - Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI 24 OCTOBRE - 19h

Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI (...)

3 octobre 2013 - Meeting unitaire : Pour nos retraites, on lutte !

Meeting unitaire : Pour nos retraites, on (...)

24 août 2011 - La FEJ inquiète : l’AFP bientôt à la botte de l’Elysée ?

La Fédération européenne des journalistes (FEJ), (...)

31 décembre 2010 - Indignez-vous ! Et rejoignez nous !

Espoir ... le livre de Stephane Hessel est un (...)