Entretien annuel d’activité et de développement pour les personnels de droit privé : le bâton sans la carotte

vendredi 30 octobre 2009

L’entretien annuel d’activité et de développement (EAAD) doit se mettre en place à la rentrée 2009 et au plus tard le 30 juin 2011. Il se fera entre le salarié, sur son temps de travail, et un responsable hiérarchique (qui sera formé à la conduite de l’entretien) et comportera deux volets :
- l’entretien d’appréciation de l’activité ;
- l’entretien professionnel.

Le SUNDEP conteste cette « auto-évaluation » :
- le but de l’entretien étant d’arriver à une évaluation commune acceptée par les deux parties, quel recours a le salarié en cas de désaccord ? Une commission de conciliation serait mise en place, mais avec quelle garantie d’indépendance ?
- le salarié est seul face à un supérieur hiérarchique, et devra justifier ses efforts au cours de l’année ainsi que promettre ceux encore plus importants qu’il déploiera au cours de l’année à venir…
- certains critères très subjectifs laissent le salarié sans possibilité de les contester, si ce n’est en relevant leur caractère illégal.

Les syndicats signataires pensent sans doute se situer dans le « gagnant-gagnant ». Ils devraient tenir compte du stress infligé à leurs adhérents et aux autres par leurs signatures !

 Procédure

Après consultation du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) s’il y en a un, puis du comité d’entreprise (CE) ou, à défaut, des délégués du personnel (DP) et information des salariés, cet entretien se déroule en deux temps :

1. Invitation du salarié (et non convocation) deux semaines avant la date fixée (afin que le salarié puisse préparer son entretien, seront joints un support d’entretien et une grille d’évaluation à remplir).

2. Bilan de l’entretien à partir des documents remplis, qui servira de base pour l’année suivante.

 Entretien d’appréciation de l’activité

Une grille de critères est utilisée :

Critères générauxRapport aux autresSpécifiques au postePour l’encadrement d’équipe
respect du projet d’établissement qualité d’écoute par rapport à la hiérarchie maîtrise technique capacité à mobiliser, à faire adhérer
ponctualité relationnel (par rapport à l’extérieur : familles, élèves, fournisseurs) outil de travail gestion de l’équipe (contrôle et organisation de l’activité)
respect du planning travail en équipe sens de l’économique animation administrative de l’équipe
implication professionnelle réactivité/initiative sens du service aux familles, élèves… capacité à évaluer le travail des collaborateurs
compréhension des consignes maîtrise de soi (face à une situation professionnelle inhabituelle) présentation (en lien avec le poste) capacité à développer les compétences des collaborateurs
volonté de se perfectionner autonomie (en lien avec le poste) capacité à déléguer et contrôler
résolution de problèmes comportement face à la sécurité aptitude au dialogue, à la communication et à la négociation
analyse/synthèse aptitude à prévenir, arbitrer et gérer les conflits
vérification de son travail comportement face à la sécurité du travail

Chaque item comporte 4 ou 5 niveaux de résultats du (- -) au (+ +). Par exemple :

Rapport aux autres- -- ++++Non concerné par la question
Qualité d’écoute par rapport à la hiérarchie Ne tient pas compte des remarques et consignes de la hiérarchie Accepte la hiérarchie mais ne tient pas assez compte des consignes et remarques Applique les consignes et remarques Rend compte à la hiérarchie et sait être force d’amélioration des consignes

Cette grille d’appréciation sert de base à l’entretien d’appréciation de l’activité et doit être appliquée dans son intégralité en l’absence des instances représentatives du personnel.

Dans le cas contraire le chef d’établissement peut modifier ou aménager cette grille selon ce qu’il veut mesurer après consultation et accord écrit de ces dernières.

 Entretien professionnel

Le document suivant lui sert de base et doit être appliqué dans son intégralité. Le salarié le signe le jour même et dispose d’un délai de 48h pour faire parvenir d’éventuelles remarques par écrit.

Les résultats de l’entretien sont confidentiels, archivés chaque année dans le dossier personnel du salarié et une copie lui sera transmise.
JPEG - 198.2 ko


Commentaires

Logo de Nicolier Denis
samedi 7 novembre 2009 à 10h58 - par  Nicolier Denis

En 1er degré 2 cas de figure :
- soit vous êtes dans une école sous contrat simple, vous avez alors un lien de droit privé avec l’association gestionnaire de l’école.
Pour autant, votre évaluation relève de l’inspection académique (note pédagogique) qui gère votre carrière. Votre avancement ne dépend que de cette évaluation. Il n’y a donc lieu d’être évalué par l’EAAD, réservée aux personnels non enseignants de droit privé

- soit vous êtes dans une école sous contrat d’association : vous êtes alors de droit public donc totalement indépendant vis à vis de l’école pour votre carrière.

vendredi 6 novembre 2009 à 16h00

Professeur d’école en primaire dans l’enseignement privé, pourrait’on me préciser si nous avons un statut de salarié ou d’ assimilé fonctionnaire et à ce titre devons nous passer cet entretien annuel d’activité et de développement pour les personnels de droit privé ?
Le directeur d’école ou directrice sera t’il habilité à mener l’entretien ou est-ce que se sera une personne extérieure à l’école ?

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)