Enseignement agricole : postes rétablis et d’autres créés, et assises

lundi 14 septembre 2009

L’enseignement agricole va mieux ... grâce à l’action de ses enseignants : ceux-ci ont su développé au printemps des actions radicales.

Manifs, blocage de centres d’examen, rétention de notes ont poussé le gouvernement à la négociation.
Résultats ? 177 postes qui devaient être supprimés ont été rétablis, et même 60 créés en plus à la rentrée 2009.

Par ailleurs le « ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche », qui avait semblé se désintéresser de ses établissements (on parlait même d’un transfert des lycées agricoles à l’éducation nationale) lance à cette rentrée une consultation large : les Assises de l’enseignement agricole.

B. Le Maire, le ministre, ouvre ces assises qui se dérouleront du 10 septembre au 10 novembre 2009, en ateliers et sur le Net.

« Notre appareil de formation doit redevenir ce laboratoire d’idées pour l’agriculture et l’espace rural qui a fait sa notoriété ; il doit aussi constituer un modèle dans les domaines de la pédagogie et de l’expérimentation » a-t-il déclaré.

Le rapport Férat, publié l’an dernier, faisait état du malaise et des doutes des acteurs de la communauté éducative agricole. Il trouve un écho dans ces assises, en particulier par les thèmes choisis :
- « L’enseignement agricole public : Pour répondre à quels besoins ? Avec quelles missions ? Et avec quelle place ? »,
- « L’enseignement agricole public : Quelle dimension ? Quelle géographie ? Avec quelle offre de formations ? »,
- « L’enseignement agricole public : Quelles ambitions pédagogiques ? »,
- « L’enseignement agricole public : Quelle gouvernance ? Quelle organisation au service de l’efficience collective ? Quels moyens pour l’accompagnement du changement ? ».

Les contributions des quatre groupes thématiques, étayées par des visites sur le terrain et des consultations et complétées par les apports sur le site dédié, feront l’objet d’une synthèse publiée en fin d’année.

L’enseignement agricole privé n’est pas associé à ces assises, ce que le SUNDEP-SOLIDAIRES déplore.
Mais il faut constater que ses responsables se sont le plus souvent inscrits dans une logique de concurrence et de contacts directs avec le ministère pour éviter les suppressions de moyens.

Ce travail de redynamisation de l’enseignement agricole ne pourra cependant qu’avoir des conséquences positives pour tous les enseignants, du privé comme du public.

Le site des assises

Le rapport Férat (L’enseignement agricole à la croisée des chemins)


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)