Suppression de postes 2011 : encore plus ?

vendredi 16 avril 2010

Le nouveau secrétaire d’État chargé de la fonction publique Georges Tron entend marquer sa fidélité aux slogans aberrants de son mentor : « Nous continuerons d’appliquer, strictement, le principe du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux l’an prochain à la fonction publique d’État ».

Il annonce ainsi : « Cela correspond, grosso modo, à 34.000 départs non remplacés ». Il n’a pas donné de détails à propos de l’éducation nationale. Mais sa part devrait être d’environ 17 000 postes !

Après les suppressions de
- 8.700 postes en 2007,
- 11.200 en 2008,
- 13.500 en 2009,
- 16.000 en 2010,
- et donc 17 000 en 2011
ce seront donc 66.400 postes supprimés dans l’éducation en cinq ans de mandat Sarkozy (soit près de 8 % des effectifs !), et 20.000 environ seraient encore programmés en 2012.

Ces mesures relèvent clairement d’un projet global de destruction systématique des services publics qu’on peut vérifier dans la santé, l’enseignement supérieur, l’emploi...

Ainsi, le même Tron annonce que, pour l’ensemble de la fonction publique d’Etat, la ponction sera de 34.000 postes en 2011, et qu’elle touchera aussi cette fois les opérateurs de l’Etat (Météo France, musées, etc).
Cela vient après les 33.749 postes supprimés en 2010, les 22.900 suppressions en 2008, 30.529 en 2009...

Or si la France résiste un peu mieux aux dégâts causés par la crise financière, elle le doit justement à la qualité de ses services publics, amortisseurs des difficultés individuelles.

Même à droite, ces mesures sont traitées d’absurde :
- Dominique de Villepin (qui avait pourtant amorcé la pompe à suppressions lorsqu’il était 1er ministre....) dit maintenant : « supprimer des emplois c’est de la mauvaise gestion. Depuis trois ans, nous n’avons pas cessé de dilapider l’argent public. La défiscalisation des heures supplémentaires, c’est 3 milliards gaspillés ; le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, 500 millions économisés. Il faut savoir faire des économies là où il faut en faire, et dépenser, vraiment dépenser en pariant sur l’avenir… »

- Luc Ferry (lui aussi ministre des restrictions lors de son passage à l’Education nationale) : « Cela plombe le ministre, empêche les réformes audacieuses et les économies sont annulées dans la seconde par d’autres décisions, comme la suppression de la pub à la télévision publique ou la TVA pour les restaurateurs, qui font perdre environ huit à dix fois plus que ce qu’on a économisé à l’éducation ! »

 Les suppressions de postes de 2003 à 2010

Après une période de créations de postes qui voulait prendre en compte les nombreux départs à la retraite, la droite au pouvoir depuis 2002 n’a cessé de supprimer des postes ... alors que les départs à la retraite se sont amplifiés !

Le mandat « Sarkozy » a encore augmenté le désinvestissement dans l’éducation, comme dans d’autres services publics ... sauf la police, qui devrait recruter 4.330 agents de plus en 2010, priorité présidentielle oblige.

Victor Hugo écrivait, lui, « ouvrez une école, vous fermez une prison » ...

JPEG - 129.6 ko

 Les suppressions de postes à la rentrée 2010

TOTALPUBLICPRIVECOMMENTAIRES
Création de postes +2.182
Suppression des stagiaires -9.182 -1.100 Liée à la « mastérisation »
TOTAL 1ER DEGRE -7.000
Création de postes +144 Dans les « zones défavorisées sur le plan socio-économique »
Suppression des stagiaires -6.733 -776 Liée à la « mastérisation »
TOTAL 2ND DEGRE -6.589
Privé : création de postes 1er et 2nd degrés +476 dont 100 au titre du plan banlieues
TOTAL ENSEIGNANTS -14.989 -13.589 -1.400
Suppression de conseillers principaux d’éducation stagiaires -411 -411 Liée à la « mastérisation »
Suppression de postes d’administratifs -600 -600
TOTAL PERS ADM ET D’EDUCATION -1.011 -1.011
TOTAL -16.000 - 14.600 -1.400

 Rappel des suppressions de postes à la rentrée 2009

En rouge les modifications mentionnées début janvier

TOTALPUBLICPRIVECOMMENTAIRES
Création de postes +500 +400 +100 Pour 16.000 écoliers en plus, soit un enseignant pour 32 écoliers en plus
Suppression des RASED - 3.000 -3.000 -1.500 Suppression des RASED et réaffectation des maîtres en remplacement de départs à la retraite
Réintégration de mise à disposition -500 - 500 Enlevés à des associations qui œuvraient le plus souvent à des actions éducatives en direction des moins favorisés… Ces réintégrés prennent les places de maîtres partis à la retraite
- Stagiaires -3.000 -3.000 0 Par suppression de 27% des places aux concours (que public)
TOTAL 1ER DEGRE -6.000 -6.100 +100
- Suppressions de postes -2.300 -2.000 -300 -400 Pour 22.000 élèves en moins, soit un poste supprimé pour 3,5 élèves en moins
- Remplacement -3.350 -3.000 -350 Gestion « optimisée » qui supprime 15% des moyens actuels de remplacement
Réintégration de mise à disposition -1.000 -1.000
- Stagiaires -1.450 -1.000 -450 Par suppression de places aux concours (10% en moins dans le public, 26% en moins dans le privé)
Lycées difficiles +600 +500 +100
Création d’UPI en collège +35
TOTAL 2ND DEGRE -7.500 -6.500 -1.000
Suppression de postes d’administratifs -500 -500 120 dans l’administration centrale, 380 dans les rectorats et inspections d’académies
Dotation des EPEP +500 +500 Ces nouvelles structures gèreraient une ou plusieurs écoles primaires publiques (la loi est encore en préparation, et est d’ailleurs contestée...)
TOTAL PERS ADM 0 0
TOTAL -13.500 -12.600 -900}

 Rappel des postes supprimés à la rentrée 2008

TOTALPUBLICPRIVECOMMENTAIRES
Premier degré+133+30+103
- Création (?) de postes +840 +700 +140 pour 37.000 élèves en plus, soit un enseignant pour 44 élèves en plus ! Et les 700 du public ne sont en net que 30 si on soustrait les pertes de stagiaires
- Stagiaires -707 -670 -37 Là aussi on liquide alors que les effectifs sont en hausse
Second degré -10.333 -8.830 -1.503
- Suppressions de postes -1.790 -1.500 -325 pour 14.000 élèves en moins, soit 1 prof pour 7 élèves en moins !
- Remplacement -2.050 -1.700 -175 Meilleure « gestion » des remplacements, ou de moins en moins ?
- Heures supplémentaires -4.200 -3.500 -700 Suppression de postes fixes remplacés par des heures sup
- Stagiaires -2.293 -2.130 -163 Par suppression des postes mis aux concours...
Personnel administratif -1.000 -1.000 Pour le seul public : - 400 postes administratifs, - 300 surveillants, - 300 infirmières scolaires...
TOTAL -11.200 -9.800 -1.400

Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

28 octobre 2013 - Retraites : on lâche rien

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et (...)

20 octobre 2013 - Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI 24 OCTOBRE - 19h

Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI (...)

3 octobre 2013 - Meeting unitaire : Pour nos retraites, on lutte !

Meeting unitaire : Pour nos retraites, on (...)

24 août 2011 - La FEJ inquiète : l’AFP bientôt à la botte de l’Elysée ?

La Fédération européenne des journalistes (FEJ), (...)

31 décembre 2010 - Indignez-vous ! Et rejoignez nous !

Espoir ... le livre de Stephane Hessel est un (...)