Nous ne payerons pas votre crise ! Avec ou sans emploi, de nouveaux droits !

jeudi 27 novembre 2008

 Communiqué AC !, APEIS, ATTAC, CIP-IDF, CNDF, Fondation Copernic, Marches Européennes, MNCP, No-Vox, Stop Précarité, SYNAVI (Syndicat National des Arts Vivants), Union syndicale Solidaires

Il y a des milliards pour sauver les banques.

Et leur permettre, une fois renflouées, de continuer à boursicoter et entreprendre ! On replâtre un système qui mène droit à la catastrophe, sociale et écologique, sans le mettre en cause.
Nous avons pourtant besoin de changer de système.

Ce n’est pas à nous de payer pour LEUR crise !

Suite à la spéculation effrénée, la crise économique et les restructurations vont entraîner des centaines de milliers de suppressions d’emplois.

Qui paye ? Ce sont les classes laborieuses, salariés, précaires ou pas, chômeurs. Or, le régime d’assurance chômage indemnise déjà moins de la moitié des chômeurs inscrits ; les primo-demandeurs d’emploi, les précaires aux périodes d’emploi courtes, en sont exclus alors même que les CDD représentent les ¾ des embauches.

Il ne s’agit pas pour nous de sauver les banques et le système financier responsables de la crise, l’urgence est sociale : il s’agit d’éviter que des millions de personnes soient contraintes de survivre dans la pauvreté !

Pour une protection effective contre le chômage

Pour cela, une seule solution, outre l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices : renforcer, étendre et généraliser la protection contre le chômage et la précarité, afin que personne ne soit laissé sans un revenu suffisant pour vivre.

Salarié en poste, au chômage ou en formation, à un moment ou un autre, dans des conditions diverses, chacun est concerné par le chômage : un salarié sur deux passe par le chômage.

Nous exigeons une véritable protection contre le chômage et la précarité, par l’instauration d’une garantie de revenu décent pour tous et toutes, avec ou sans emploi, et la continuité des droits sociaux, à la formation, à la retraite, au logement à la santé, aux papiers.

Cette revendication est d’ores et déjà celle des organisations de chômeurs et de précaires AC !, APEIS, MNCP, d’ATTAC, de la Fondation Copernic, de Génération Précaire, de la Coordination des Intermittents et Précaires d’Ile de France, de la Confédération paysanne, du SNU-ANPE, de Stop Précarité et de l’Union syndicale Solidaires.

Revenu garanti pour tous avec ou sans emploi !

Nous exigeons de la prochaine convention UNEDIC, qui régira l’assurance chômage, qu’elle garantisse à tous un revenu correct et la continuité de leurs droits sociaux.

Nous appelons tous les salariés en poste ou au chômage, tous les collectifs et toutes les organisations de salariés, de chômeurs, de précaires à participer à la mobilisation contre le chômage et la précarité et pour de nouveaux droits sociaux !

 TOUS Á LA MANIFESTATION contre le chômage et la précarité, pour de nouveaux droits sociaux, du samedi 6 DÉCEMBRE, 14H Place Stalingrad


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

28 octobre 2013 - Retraites : on lâche rien

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et (...)

20 octobre 2013 - Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI 24 OCTOBRE - 19h

Antifascisme : meeting à Sciences Po - JEUDI (...)

3 octobre 2013 - Meeting unitaire : Pour nos retraites, on lutte !

Meeting unitaire : Pour nos retraites, on (...)

24 août 2011 - La FEJ inquiète : l’AFP bientôt à la botte de l’Elysée ?

La Fédération européenne des journalistes (FEJ), (...)

31 décembre 2010 - Indignez-vous ! Et rejoignez nous !

Espoir ... le livre de Stephane Hessel est un (...)