Formation et recrutement des profs : dissociés, ce qui remet en question les garanties liées aux concours

mardi 14 octobre 2008

La « maquette » (voir ci-dessous) pour la réforme des concours d’enseignants - dès 2010 ! - vient d’être présentée. La réduction du nombre d’épreuves (4 contre 5 à 8 actuellement) participe bien sûr d’un plan d’économie.

Si le candidat peut se réjouir d’un nombre réduit d’épreuves, il faut y voir un risque d’arbitraire dans le recrutement (renforcé par le poids plus grand donné aux épreuves orales, pour 60%) et le fait que le concours est désormais minoré.

Il faut rappeler que les enseignants passeront désormais le concours à bac plus 5 (niveau master 2). Les candidats devront donc financer eux-même (des bourses « au mérite » sont certes annoncées pour les étudiants en master 1 et 2) deux ans de plus de formation, l’État économisant, lui, un an de formation ... et de salaire à verser !

En effet, les nouveaux cursus mettront fin à la formation en alternance : « prise de contact progressive et cohérente avec les métiers de l’enseignement qui comprendra des stages d’observation et de pratique accompagnée en école, en collège et en lycée articulés avec une formation scientifique, disciplinaire et didactique s’appuyant sur la recherche ».
Stages mais plus d’immersion progressive dans le métier.

A l’issue du concours les lauréats seront mis « en situation de pleine responsabilité ». Mais ils pourront bénéficier de l’aide de « professeurs expérimentés ».

« Au boulot » donc immédiatement, avec le soutien de tuteurs. Cette simple disposition économise 24.000 postes par an ...

Mais cette réforme organise aussi la dissociation de la formation et du recrutement : aux universités la conception et la mise en œuvre des formations, au ministère l’organisation des concours.

Le risque est une formation plus théorique puisque organisée par des formateurs uniquement universitaires, et qui pourraient enfermer les enseignements dans une logique purement disciplinaire là où il faudrait de la transversalité. C’est particulièrement crucial pour le 1er degré.

L’État, en se réservant l’organisation des seuls concours, abandonne aussi toute ambition de promotion de nouvelles approches éducatives ou pédagogiques (d’autant que dans le même temps l’inspection voit son rôle minoré au seul contrôle).

Surtout, alors que l’État projette une uniformisation de ses modes de recrutement, il peut en profiter pour remettre en cause les garanties attachées aux concours. En effet, jusque là les concours garantissaient l’accès à l’emploi « à vie » et à temps complet. Dans le public, car pour le privé seule une « priorité » est reconnue au lauréat, sur au moins un mi-temps.

Or l’État présente en ce moment aux syndicats de la fonction publique (dont Solidaires, l’organisation à laquelle est affilié le SUNDEP) un projet qui séparerait concours et accès à l’emploi : le lauréat, s’il n’était pas recruté dans les 3 ans, perdrait le bénéfice du concours.

Dès la session 2010 de nouveaux concours de recrutement de professeurs seront créés au niveau du master, avec les appellations classiques :
- concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE),
- certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (CAPES),
- certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique (CAPET),
- certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive (CAPEPS),
- concours d’accès au corps des professeurs de lycée professionnel (CAPLP).

Les épreuves écrites d’admissibilité des nouveaux concours (qui compteront pour 40% du total) auraient lieu à la fin du premier semestre de chaque année universitaire et les épreuves orales d’admission en juin.

La version définitive des nouvelles maquettes des concours, adaptée à chaque spécialité, devrait sortir à la mi novembre 2008.

 Concours de recrutement de professeurs des écoles

Basé sur le programme de l’école primaire

Epreuves écrites d’admissibilité
Français et culture humaniste
4 h coef 2
- analyse de texte ou note de synthèse d’un dossier sur un thème de littérature, d’histoire, de géographie, d’histoire des arts ou d’éducation civique et morale

- traite de questions dans les domaines de la grammaire, de l’orthographe et du lexique en relation avec le texte ou le dossier

- question portant sur l’épistémologie ou l’histoire d’une des disciplines

Maths et culture scientifique et technologique
4 h coef 2
- 1re partie : résoudre 2 ou 3 problèmes de mathématiques

- 2nde partie : analyser un document à caractère scientifique

- question portant sur l’épistémologie ou l’histoire d’une des disciplines

Epreuves orales d’admission
Exercice pédagogique
préparation 3 h
épreuve 1 h coef 3
- exposé sur une leçon tirée au sort à replacer dans sa progression disciplinaire et dans le déroulement d’une journée de classe

- entretien sur les connaissances et la culture dans le domaine disciplinaire de la leçon, sur la conception et l’organisation d’un enseignement dans une classe maternelle ou élémentaire

Dossier « système éducatif »
préparation 3 h
épreuve 1 h coef 3
- exposé sur un dossier fourni portant sur les aspects concrets du fonctionnement du système éducatif.

- entretien sur les valeurs et exigences du service public, le système éducatif et ses institutions et sur l’aptitude à exercer le métier

Quatre attestations :
- certifiant que le candidat sait nager au moins 50 m

- qualification du candidat en secourisme

- obtention du brevet informatique C2i

- maîtrise d’une langue vivante étrangère au niveau C1

 Concours de recrutement de professeurs de collège et de lycée

Le programme de ces épreuves est constitué des programmes du collège, du lycée et des classes postbaccalauréat. Le niveau d’exigence disciplinaire pour les 2 épreuves écrites sera celui de la licence.

Epreuves écrites d’admissibilité
2 épreuves,
chacune 5 h coef 2
- apprécier comment le candidat réinvestit les connaissances disciplinaires dans l’étude des programmes de l’enseignement secondaire

- capacité à mener une réflexion sur l’épistémologie et l’histoire de sa (ses) discipline(s) du lycée pour la discipline ou le groupe de disciplines concernées.

- Si le nombre des disciplines d’un concours est supérieur à 2, tirage au sort de la discipline le jour de l’épreuve

Epreuves orales d’admission
Exercice pédagogique
préparation 3 h
épreuve 1 h coef 3
- présenter une leçon du programme de collège, de lycée ou des classes post-baccalauréat en l’inscrivant dans une progression disciplinaire. Il peut être demandé de traiter la question à deux niveaux de la scolarité (collège ou lycée) ou pour deux parcours du lycée.

- expliquer les choix pédagogiques et didactiques

- pour certaines disciplines, possibilité d’un second volet à cette épreuve ?

Dossier « système éducatif »
préparation 3 h
épreuve 1 h coef 3
- exposé sur un dossier fourni portant sur les aspects concrets du fonctionnement du système éducatif

- entretien sur les valeurs et exigences du service public, le système éducatif et ses institutions et sur l’aptitude à exercer le métier

  Concours de l’agrégation

"Une des épreuves orales actuelles sera infléchie dans le sens de l’épreuve orale prenant la forme d’un exercice pédagogique".

La modification est donc minimale : l’agrégation reste donc centrée sur des connaissances académiques.

Pour que la préparation aux épreuves du concours de l’agrégation puisse s’intégrer dans les 2 années du master, le programme sera arrêté dans toutes les disciplines pour une période d’au moins 2 ans.

L’agrégation recruterait au niveau du master des professeurs appelés à enseigner en priorité dans les classes d’examen du lycée, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), les sections de techniciens supérieurs (STS) et le premier cycle de l’université.

PDF - 20.7 ko
Maquette des concours de recrutement 1er et 2nd degré

Commentaires

Logo de SUNDEP
mercredi 12 novembre 2008 à 19h31 - par  SUNDEP

Concours internes : on a beaucoup d’inquiétude sur leur devenir (13 000 places annoncées aux concours 2009 contre 23 000 en 2008, public et privé confondus) ... mais pas d’infos précises actuellement.

On ne sait pas quelle place ils auront dans le contexte des masters.

alternative pour progresser de DA à certifié ?

Une fois contractualisé, le chemin est depuis lontemps balisé :
- possibilité de postuler sur une liste d’aptitude « adjoint d’enseignement » (après une inspection)
- puis promotion sur liste d’aptitude certifié

Logo de Sandra
samedi 8 novembre 2008 à 13h00 - par  Sandra

DA qui entame sa 6 ème année d’enseignement consécutive, j’ai un BAC + 5. Je voudrais savoir SVP que vont devenir les concours internes ?
Quelle serait l’alternative pour progresser de DA à certifié ? Merci d’avance pour votre réponse

Logo de miren
mercredi 29 octobre 2008 à 14h06 - par  miren

C’est plutôt bac + 3 voire 4.

C1 c’est 950 au TOEIC par exemple

Logo de SUNDEP
jeudi 23 octobre 2008 à 09h41 - par  SUNDEP

…comment obtenir ces attestations quand on passe le concours en candidat libre ?

Cela relève désormais des universités qui proposeront sans doute des modules spécifiques.
Mais pour le moment rien ne transpire de ce coté, d’autant qu’elles jouissent d’une large autonomie.

On sait bien qu’un niveau C1 en langues correspond à un niveau Licence en Langues ?

Licence ? A priori plutôt bac + 2 ...

Es ce que ces attestations seront intégrer dans le Master 1 enseignement ?

 ?? Idem que 1°

Y aura t’il des master 1 et 2 en candidat libre ?

Candidat libre s’applique aux examens et concours, pas vraiment aux diplômes universitaires. On peut penser que des validations par VAE, suite à un enseignement par correspondance ... seront organisés

Les BAC+5 ont ils une la possibilité de passer le concours sans avoir un master 2 enseignement ?

Il y aura sans doute des équivalences, mais lesquelles ?

Logo de SUNDEP
jeudi 23 octobre 2008 à 09h19 - par  SUNDEP

Pour ceux qui ont de l’ancienneté , le concours sera-t-il ouvert encore au titulaire d’ ’une licence si oui combien d’années .

Désolé, mais on n’a pas encore de réponse

Pourra-t-on encore enseigner avec seulement une licence , pour les suppléants en contrat simple par exemple ?

En 1er degré par exemple, ce n’est pas la licence qui est le niveau minimum de recrutement, mais le bac en vertu d’un texte encore applicable de 1964 !
Ce qui aboutit à des aberrations : des suppléants qui avaient les 6 ans pour le CDI ne peuvent pas valider car ils n’ont pas la licence exigée, et ne peuvent pas non plus prétendre au concours ...
On peut donc être précaire à vie dans ces logiques !

Pour les contrats simples pas de différence : les textes sont les mêmes, seul change l’employeur en titre (Etat pour le contrat d’association, OGEC pour le simple).

Logo de Candidate 2009/2010
mardi 21 octobre 2008 à 18h49 - par  Candidate 2009/2010

...comment obtenir ces attestations quand on passe le concours en candidat libre ?

On sait bien qu’un niveau C1 en langues correspond à un niveau Licence en Langues ?

Es ce que ces attestations seront intégrer dans le Master 1 enseignement ? Y aura t’il des master 1 et 2 en candidat libre ?

Les BAC+5 ont ils une la possibilité de passer le concours sans avoir un master 2 enseignement ?

Logo de alan
mardi 21 octobre 2008 à 18h03 - par  alan

Pour ceux qui ont de l’ancienneté , le concours sera-t-il ouvert encore au titulaire d’ ’une licence si oui combien d’années .
Pourra-t-on encore enseigner avec seulement une licence , pour les suppléants en contrat simple par exemple ?
merci pour vos démarches et votre soutien

Logo de SUNDEP
samedi 18 octobre 2008 à 12h41 - par  SUNDEP

L’agrèg est le seul concours qui est très peu modifié : juste une épreuve qui est - un peu - revue avec une pointe de pédagogie.

Et le programme annoncé une année sera maintenu pendant 2 ans pour que les masters le prennent en compte sans rupture.

Sur les programmes on peut parier sur la continuité, à voir ... et bonne chance.

Logo de Olivier
jeudi 16 octobre 2008 à 21h22 - par  Olivier

Bonjour,

Souhaitant passer l’agrégation interne d’histoire-géo de l’enseignement privé en 2010 (j’aurais alors cinq ans d’ancienneté), je m’interrogeais sur les modalités du concours CAERPA. Réforme ou continuité ? Changements du programme et des épreuves ??

Merci beaucoup pour votre réponse.

Olivier

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)