Modalités du soutien scolaire précisées pour 200 lycées

lundi 9 juin 2008

Le soutien scolaire dans 200 lycées se déroulera cet été la deuxième quinzaine d’août y compris pour les bacheliers, puis sous deux formes au cours de l’année scolaire 2008/2009, a indiqué le ministère de l’Education.

Deux circulaires apportent des précisions et dressent la liste des lycées concernés. Par ailleurs, le ministère a envoyé le 6 juin une circulaire aux recteurs généralisant le soutien scolaire de 16 à 18 heures dans tous les collèges. Le dispositif sera également mis en place dans 3 966 écoles élémentaires de ZEP.
Le privé sous contrat (alors qu’il compte très peu d’écoles dans les ZEP) bénéficiera de ces mesures.

Si on ne peut pas être contre la mise en place d’un dispositif de soutien scolaire gratuit qui puisse enfin concurrencer celui dispensé par des officines privées, payant, les mesures annoncées posent des problèmes.

A l’identique des précédents dispositifs pour le 1er degré et le collège, ils surchargent des élèves déjà saturés de cours supplémentaires (en fin de journée ou sur des périodes de vacances).

A notre sens, c’est l’organisation du système qui doit être repensée, avec des dispositifs de remédiation intégrés dans les horaires habituels (dans le même temps le ministère veut réformer le lycée en invoquant les surcharges horaires ...).

Par ailleurs, peu de profs vont participer à ces dispositifs (temps pas extensible, ou alors risque de bâcler leur travail ; fatigue accumulée qui leur fera préférer des vacances pour se ressourcer).

On va donc vers un découplement de l’activité enseignante :
- maintien de cours traditionnels, sélectifs et donc inadaptés ax élèves les plus faibles,
- dispositifs de « rattrapage » dispensés par des personnels moins qualifiés, sous payés qui, logiquement, viseront plutôt le bachotage que la remédiation.

C’est donc bien une logique éducative très réactionnaire (et peu efficace) qui est sous-tendue par ce projet.

 Les « stages d’été »

Les stages auront lieu « la deuxième quinzaine d’août », pendant deux semaines (quatre heures par jour, cinq fois par semaine).

Sont concernés les lycéens volontaires :
- « ayant réussi leur baccalauréat à la session 2008 et poursuivant des études supérieures ». Ceux-ci « peuvent avoir un besoin spécifique pour aborder l’enseignement supérieur ». Consolidation des savoirs et méthodologie leur sont proposés.
- « entrant en terminale générale, technologique ou professionnelle ». Pour eux : « révisions sur des contenus disciplinaires » - avec une attention « particulière » portée au français, aux mathématiques et aux langues vivantes -, « exercices écrits » ou encore « aide méthodologique »ou d’entrainement à la prise de parole.

Une organisation sous forme de petits groupes d’environ 10 élèves sera privilégiée. Ces ateliers seront centrés sur une compétence, un contenu disciplinaire ou un élément de méthode.

Les lycéens devraient être informés début juin pour une inscription si possible avant fin juin.

Le dispositif sera soumis à chaque Conseil régional.
Un bilan devra être fait pour le 15 septembre.

 Pendant l’année, dispositif de « réussite scolaire »

Il "inclura notamment les composantes suivantes :
- l’aide au travail scolaire ;
- l’entraînement aux épreuves des examens ;
- l’élaboration et l’approfondissement du projet d’orientation ;
- la préparation à la poursuite d’études supérieures".

Il sera proposé aux élèves (toutes classes de l’établissement) avant le 1er octobre 2008.

Concrètement les compétences suivantes pourront être demandées : entraînement à la dissertation, à l’oral, à une épreuve de langue vivante, à une épreuve de sciences.

"Chacun des lycées inscrits dans le dispositif expérimental de réussite scolaire bénéficiera d’une dotation horaire supplémentaire, qui lui sera adressée avant les vacances d’été.

En outre, des « sessions de stages d’une semaine » (quatre heures par jour) seront organisées « durant les vacances de Toussaint, d’hiver et de printemps ».

Dans les deux cas, l’encadrement sera assuré par « des enseignants volontaires » rémunérés en heures supplémentaires, des « étudiants en deuxième année de master », des « vacataires étrangers » pour les langues, ou des assistants d’éducation.

Sur les 200 établissements concernés, 30 sont situés dans l’académie de Créteil, 32 dans celle de Versailles, 20 dans celle de Lille et 17 dans celle d’Aix-Marseille.

D’après articles du Café pédagogique

Liste des 200 lycées


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)