Comment peuvent être prises en charge les heures de laboratoire ?

jeudi 13 mars 2008

Robien voulait les supprimer, Darcos les a incomplètement rendues.

Concrêtement, si on veut se faire payer les heures de laboratoire, plusieurs actions peuvent être engagées :
- dans l’établissement : le chef d’etablissement peut puiser dans sa dotation annuelle (donc avant le début d’une année) ou dans les HSE qui lui sont données pour les remplacements et d’autres actions ponctuelles,
- auprès du rectorat : mais celui-ci renvoie le plus souvent à l’établissement,
- par un recours en tribunel administratif : au moins une action a été engagée sur le sujet (et gagnée !). Le SUNDEP prend en charge la défense pour ses adhérents.

 Suppression - restitution des heures « Robien »

Quand Robien, le précédent ministre de l’Education Nationale, a voulu remettre en cause les « décharges de service » (heures de 1e chaire ...), les « heures de laboratoire » étaient dans un lot de 346 « équivalents temps plein » (ETP) à supprimer, décomposés en :
- heures de « cabinet » Histoire-Géographie : 22
- heures de labo de langues : 9
- heures de labo de Sciences : 284
- heures de labo techno : 31.

Le ministère a, après le recul du nouveau gouvernement, restitué pour la rentrée de septembre 2007 une partie seulement des moyens : au total 440 ETP sur les 691 prélevés au départ.

Dans le public, les heures de laboratoires ne sont données aux enseignants que s’il n’y a pas dans l’établissement de « technicien de laboratoire », qui assure
- les commandes, l’entretien et la préparation des locaux, matériels et consommables nécessaires,
- la mise au point d’expériences, les tests de protocoles,
- la réalisation de fiches techniques, dont celles pour les applications informatiques.

Ce type d’emploi est certes très rare dans le privé sous contrat, notamment parce qu’il est financé par les établissements eux-même...

C’était d’ailleurs l’argument invoqué au départ par le ministère pour justifier le moindre rendu d’heures : c’est aux établissements privés de payer des techniciens de laboratoire !

Outre que cet argument, balancé brutalement au dernier moment, sentait l’excuse facile, dans les faits rien n’a changé : les établissements n’ont pas plus embauché de techniciens de laboratoire, et ce sont les seuls profs qui, dans bien des cas, ont fait les frais de l’opération, devant assumer une charge sans rémunération !

 La position du ministère 6 mois après

Nous avons contesté cette position,
- localement dans les établissements, des profs refusant d’assurer les préparations ou en faisant des délégations : les chefs d’établissement ont le plus souvent rendu les heures « en catimini »
- par des pressions sur les rectorats.

Aujourd’hui (rencontre du 12 mars 2008) le ministère a assoupli sa position, en considérant que certains rectorats ont pu puiser dans des moyens non distribués pour rendre ces heures (notamment en HSA : heures supplémentaires années), ou que les chefs d’établissement peuvent, dans le cadre de leur dotations horaire globale, dégager des heures pour qu’elles soient attribuées aux profs concernés.

En conséquence, ne lâchez rien !
Même pour la rentrée 2008, vous pouvez récupérer ces heures !

 Rappel des règles :

Cabinet d’histoire au moins 1/2 h ou 1 heure
Heures de labo :
- SVT / Sc Phys, si au moins 8 heures d’enseignement moins 1 heure en l’absence d’un préparateur intégralement attaché au laboratoire
- laboratoire de SVT et Sc Phys moins 1 heure
- laboratoire de technologie utilisé par au moins 6 divisions moins 1 heure
- labo de langues : s’il y a au moins 6 cabines moins 1 heure

Commentaires

Logo de SUNDEP
jeudi 27 novembre 2008 à 20h57 - par  SUNDEP

La gestion d’une DHG par les chefs d’établissement fait qu’ils opposent souvent aux profs des « contraintes », pourtant cela leur laisse la possibilité de faire jouer des priorités :

1) dire que parce que vous avez une heure de 1re chaire vous enlève le droit de l’heure de labo est abusif, cela n’a rien à voir !

2) vous pouvez argumenter sur la qualité du cours (qui baisse si vous n’avez pas un labs de temps pour la préparation), d’ailleurs jouer sur un chantage (moins -ou pas- de TD) ...

3) une démarche collective est souvent plus efficace

Logo de Elisa
mardi 25 novembre 2008 à 09h03 - par  Elisa

Bonjour,

Je suis très interessée puisque prof de sciences physiques en 1°S et TS et coordinatrice du labo, sans technicien cela va de soit, je n’ai rien...
J’avais fait une démarche auprès du rectorat il y a quelques années, qui m’avait répondu avoir prévu cet heure de labo dans la DGH. Après renseignement, elle est effectivement prévue dans la DGH.
Mais le directeur ne veut pas me la donner en me disant que j’ai déjà l’heure de chaire, qu’il devra déshabiller PAul...
Alors que faire ?

Cordialement

Elisa

Logo de SUNDEP
jeudi 11 septembre 2008 à 09h22 - par  SUNDEP

La récupération des heures de labo après l’abrogation des décrets Robien s’est faite dans la plus grande anarchie : certaines académies l’ont refusée, d’autres ont laissé les établissements réaffecter leur supplément de DHG (liés à la restitution des heures de 1e chaire) comme ils l’entendaient, d’autres encore ont rendu l’intégralité des heures supprimées (et donc des heures de labo…).
Le facteur chef d’établissement a aussi joué, certains au culot récupérant tout, d’autres rien par excès de timidité !

Nous avons dû nous même engager des démarches, la vôtre nous intéresse : dans quelle académie, quels sont les arguments que vous avez utilisé, et qui ont donc marché dans cette académie ?

Logo de Boutolleau jean-luc
mardi 9 septembre 2008 à 23h49 - par  Boutolleau jean-luc

La rentrée 2008 vient de se faire et nous sommes toujours dans le même flou artistique sur les heures de labo. Prof de sciences physiques, j’ai eu l’an dernier 0,75h en HSA (comme ma collègue de SVT). Nous avons alors entamé une procédure auprès du rectorat pour les 0,25 h qui manquaient avec en cas de non réponse un recours auprès du tribunal administratif pour que la loi soit appliquée. Le décret ne fait aucune distinction entre enseignement public et enseignement privé sous-contrat (aucune mention particulière). Nous avons eu gain de cause. Cette année je me vois attribué 0,5h de labo (remise dans la DGH). Il manque encore 0,5h ! Je refais donc un recours auprès du rectorat puis auprès du tribunal administratif si je n’ai pas de réponse. Je pense toutefois que l’affaire ayant été jugée une première fois favorablement, il devrait y avoir jurisprudence. Tous les enseignants concernés devraient procéder de la même manière. Il n’y a pas de raison de se faire systématiquement « avoir ». On trouve bien de l’argent pour payer des primes pour ceux qui effectuent 3H sup !

Logo de SUNDEP
dimanche 29 juin 2008 à 10h52 - par  SUNDEP

Réponse directe par mail

Logo de PHILIPPE
samedi 28 juin 2008 à 18h31 - par  PHILIPPE

Je suis vivement intéressé par l’article. Je suis moi-même professeur de technologie et je bénéficiais autrefois de « l’heure labo ».
Quelle démarche entreprendre avec mon Chef d’Etablissement ?

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)