Les troubles vocaux, un mal répandu chez les enseignants

lundi 24 septembre 2007

La voix, outil indispensable au métier d’enseignant, est mise à rude épreuve. En effet, d’après une expertise publiée par l’Inserm (Institut de la santé et de la recherche médicale), les enseignants sont les premières victimes de troubles vocaux.

Ils sont d’ailleurs environ deux fois plus nombreux que le reste de la population à connaître ce type de problèmes. Aphones, laryngites, angines chroniques, polypes ou nodules vocaux... sont autant de maux dont les professeurs sont confrontés au quotidien.

"La voix est essentielle à l’exercice de la profession d’enseignant. Cette voix, que l’on pourrait qualifier « d’outil professionnel », est souvent mise à rude épreuve.

Les enseignants s’expriment dans un environnement bruyant, souvent
mal insonorisé, plusieurs heures par jour.

Un trouble de la voix peut retentir à la fois sur le mental, le physique, l’émotionnel et la communication et ainsi avoir un impact sur la vie professionnelle et sociale.

La prise de conscience par les enseignants de l’importance de la voix en tant qu’outil pour capter l’attention d’un auditoire et communiquer avec efficacité doit les amener à être sensible aux conditions acoustiques
de leur environnement de travail et les encourager à consulter dès les
premiers signes de fatigue vocale."

Selon l’étude, dans cette profession, un tiers des hommes et la moitié des femmes déclarent d’ailleurs avoir toujours ou souvent des troubles de la voix. « Quelqu’un qui ne se sent pas entendu se crispe, se projette en avant, force le ton ».

Depuis plusieurs années, certains IUFM proposent des formations. Exercices de relaxation, de respiration, de concentration, de renforcement musculaire et vocalises, pour la plupart, inspirés des techniques de chant et de théâtre sont au programme. Le but est de travailler sa posture, son souffle et d’améliorer la portée de sa voix.

Afin de mener à bien son étude, l’Inserm a réuni un groupe pluridisciplinaire d’experts dans les domaines de l’oto-rhino-laryngologie, la phoniatrie, la physique des ondes et signaux, l’orthophonie et la communication parlée.

L’objectif est de présenter l’état de la recherche dans ces domaines et de proposer des pistes d’études pouvant contribuer à une meilleure prévention et prise en charge des troubles de la voix chez les enseignants.

La totalité de l’étude est en ligne


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants