Poster un commentaire à la suite de l’article...

jeudi 8 octobre 2009

L’indemnisation du chômage pour les enseignants

Le chômage n’épargne pas les enseignants.
Dans l’enseignement privé sous contrat, il concerne bien sûr les suppléants du primaire et délégués rectoraux (délégués auxiliaires), mais aussi des enseignants qui perdent leur contrat ou nouvellement en perte d’heures.
Cet article intègre la convention chômage (...)

En réponse à...

Logo de cécile
lundi 12 octobre 2009 à 14h38 - par  cécile

Bonjour, voici mon témoignage suite à votre article sur l’indemnisation des enseignants :
En fait, il ne fait pas bon être enseignant au chômage. Je le suis depuis septembre, et voilà comment ça se passe :
Le 1er septembre, on s’inscrit au « Pôle emploi ».
Le temps que le pôle emploi s’y retrouve, entre ex anpe et ex assédic, notre dossier n’est pas traité avant fin septembre.
La réponse est : l’assédic ne peut pas vous indemniser, il vous appartient de vous adresser au rectorat dont vous dépendez.
Soit dit en passant, si on pouvait éviter la transaction par le pôle emploi, ça gagnerait du temps.
ET là ça se COMPLIQUE : lorsqu’on a réussi à réunir TOUS les papiers (ceux du pôle emploi, de l’inspection académique qui s’y perd, ceux qui continuent à transiter par l’assédic qui n’existe plus, et qui sont renvoyés au rectorat qui nous les retourne car il en manque un...) le Rectorat nous dit en substance que de toutes façons, faut pas qu’on se presse trop parce que son service ARE va D’ABORD traiter les dossiers des enseignants chômeurs du 35, et APRES, quand il aura le temps, DES QU’IL POURRA, il traitera les autres avec rigueur et impartialité.
Je suis suppléante chômeuse du 29, nouvelle dans le 44, dépendant du rectorat du 35, nous sommes le 12 octobre, voilà 2 mois que je suis SANS AUCUN REVENU.
« Pas avant fin novembre AU MIEUX », me dit la dame, par ailleurs très gentille, qui s’occupe avec sa collègue de TOUS les départements de l’Ouest.
Septembre, octobre, novembre : 3 mois sans salaire, 3 mois sans revenu.
Et attendez, vous allez rire : savez-vous pourquoi je suis au chômage cette année ?
Parce que la DDCE du 44 « n’a pas voulu me mettre en difficulté financière » en m’obligeant à payer son « entretien d’embauche » ( 45€ ) qui permet d’ obtenir (ou pas ) des suppléances dans son département ; comme je trouvais un peu abusif de faire payer des gens pour les embaucher, et que de toutes façons je n’avais pas les moyens de payer cette somme sur le moment, la ddec m’a répondu ce que je viens de vous dire, en me conseillant de me représenter lorsque j’en aurais les moyens.
Eh bien , vous savez quoi ?
J’ai récupéré un petit camion à la déchetterie de mon quartier, et la semaine prochaine j’irai vendre des frites !...
( je m’installerai à la sortie des ddec )

Qui êtes-vous ?
Votre message

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)