Qu’est-ce que fait le SUNDEP Solidaires contre...

jeudi 22 août 2019

Qu’est-ce que fait le SUNDEP Solidaires contre les réformes Blanquer ?

Le projet d’école de Blanquer est cohérent, et il faut le combattre dans son ensemble. C’est pour cela que SUD éducation -avec le SUNDEP Solidaires- a voté en Conseil supérieur de l’éducation contre la réforme du lycée professionnel, contre la réforme du lycée général et technologique, contre Parcoursup, contre la loi Blanquer.

Depuis janvier 2019, le SUNDEP Solidaires a défendu les intérêts des enseignantes et des enseignants en participant à l’intersyndicale de 7 syndicats de l’enseignement privé.

HISTORIQUE le 16 mai 2019....

Tout a commencé par des rencontres intersyndicales entre les organisations de l’enseignement privé, en particulier pour préparer des audiences unitaires inédites avec le ministère au mois de février 2019.

Devant le mépris du ministère, l’idée d’une grève spécifique à l’enseignement privé a été avancée avec des actions adaptées. Dans un même temps, nous avions rejoins les syndicats du public à la mobilisation du 30 mars.

Toujours dans une démarche unitaire et revendicative et dans le cadre d’une intersyndicale ouverte , le SUNDEP Solidaires a débattu des modes d’action sur le terrain. Nous avons trouvé un nombre d’idées intéressant.

JPEG - 28.2 ko

Le SUNDEP Solidaires, dans cette intersyndicale (CGT, SNEC-CFTC, FO, SUNDEP Solidaires, SYNEP-CGC, FEP-CFDT et SPELC) a oeuvré pour imposer des revendications claires et sans compromis dans un appel à la grève le 16 mai 2019.

Au final, l’intersyndicale s’est prononcée pour :
• la revalorisation des salaires
• le refus d’une deuxième HS imposée
• l’amélioration des conditions de travail
• l’équité de traitement entre les enseignant·es du premier et du second degré
• la résorption de la précarité
• l’arrêt des réformes en cours qui entraînent des pertes d’emplois et ne prennent pas en compte l’avis des personnels

Dès la rentrée , nous avons convenu de nous mobiliser à nouveau.

ON NE LACHE RIEN.

La mobilisation contre la loi Blanquer a payé : abandon des EPSF, du projet de donner un statut de supérieur-e hiérarchique au directeur ou à la directrice d’école, du projet d’interdire les sorties scolaires aux mères voilées ou de celui de retirer des allocations aux familles d’élèves décrocheurs-ses. Mais le reste de la loi, ainsi que les réformes des lycées, du Bac ou encore Parcoursup restent intactes. Il s’agit de reprendre en cette rentrée la mobilisation contre le projet d’école libéral et réactionnaire du ministère dans son ensemble. Et pour cela, il nous faut un outil indispensable, un syndicat au service des luttes et des personnels : dès la rentrée, adhérez au SUNDEP Solidaires.

JPEG - 61.9 ko

Que revendique le SUNDEP Solidaires ?

1 - L’abrogation de la loi ORE (Orientation et réussite des étudiant-e-s) et de Parcoursup, de la réforme du lycée et du baccalauréat, de la réforme du lycée professionnel
2 - La défense du statut de la fonction publique et la lutte contre la précarité :

Le retrait du projet de loi sur la transformation de l’État
La titularisation sans condition de toutes et tous les précaires

3 - l’abrogation de la loi Blanquer
4 – Une baisse du temps de travail :

Un temps de service global pour l’ensemble des enseignant-e-s du 2nd degré de 14 h cours/élèves + 3 h de concertation/travail en équipes & 18 heures devant élèves + 6 heures de travail en équipe dans le premier degré
1/9e de minoration de services pour tous les personnels de l’éducation prioritaire

5– Une baisse des effectifs par classe :

20 élèves maximum par classe, 16 en éducation prioritaire, 12 en SEGPA.

6 –L’augmentation des salaires :

Une augmentation des salaires pour tendre vers l’égalité salariale
Un salaire minimum à 1700 euros nets pour toutes et tous
L’alignement du régime indemnitaire et de prime des précaires sur celui des titulaires (par exemple prime REP et REP+ pour les AED et AESH)

7 –Pour nos retraites :

retrait du projet de réforme des retraites
annulation de toutes les décotes
Un départ à la retraite à 60 ans sur la base de 75% du meilleur revenu, pour aller vers un départ à 55 ans sans conditions

N’hésitez plus, adhérez au SUNDEP Solidaires !
Bulletin ci-dessous.


Documents joints

PDF - 725.1 ko

Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants