Intersyndicale : la rencontre avec le ministère de l’Education nationale a été très décevante

vendredi 22 février 2019

COMMUNIQUE DE PRESSE INTERSYNDICAL ENSEIGNEMENT PRIVÉ

Le 19 et le 21 février 2019, l’intersyndicale Enseignement privé a été reçue au ministère de l’Agriculture puis au ministère de l’Éducation Nationale, plus d’un mois après avoir demandé une audience (cf. communiqué de presse du 17 janvier dernier).

Si le dialogue social a été réel au ministère de l’Agriculture et l’échange véritable, la rencontre avec le ministère de l’Éducation nationale a été décevante et s’est essentiellement cantonnée à une explication de la politique conduite par le Ministre.
Les 7 organisations syndicales déplorent que le ministère de l’Éducation nationale n’ait pas pris la mesure de cette démarche commune, concertée, inédite et constatent que celui-ci continue délibérément à ignorer les réalités de la baisse du pouvoir d’achat (40% en 20 ans) des enseignants, la dégradation de leurs conditions de vie et de travail, de la précarisation de la profession, au moment même où des suppressions massives d’emplois sont actées dans l’enseignement privé.

L’intersyndicale prend acte de cette fin de non-recevoir, de cette surdité face à la souffrance des personnels et se réunira rapidement pour décider des moyens d’action qu’elle proposera aux enseignants.

Elle tiendra une conférence de presse le 12 mars à 11 h au Procope.

Rappel des revendications communes à l’intersyndicale depuis le 17 janvier 2019 :

- La revalorisation immédiate des salaires ;
- Le refus d’une deuxième heure supplémentaire imposée ;
- Une amélioration des conditions de travail : baisse du nombre des élèves par classe, création des postes nécessaires, reconnaissance de la charge des enseignantes et enseignants... ;
- L’équité de traitement entre lesenseignantes et enseignants du premier degré et du second degré ;
- La résorption de la précarité de l’emploi : nouveauplan de titularisation des emplois précaires... ;
- L’arrêtdesréformesen cours qui entraînent des pertes d’emplois et ne prennent pas en compte l’avis des personnels.


Documents joints

PDF - 116.7 ko
PDF - 277.5 ko

Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants