La brève du Sundep Solidaires de février

jeudi 16 février 2017

L’hiver 2017 s’est définitivement installé, tout comme Trump à la Maison Blanche d’où il compte mettre en place sa politique ultra-conservatrice et raciste, pour mieux choquer le Monde…. plus proche de nous, en France, la campagne présidentielle bat son plein, de primaire à gauche au résultat inédit à un candidat à droite lâché par les siens…. difficile d’y lire clair dans les programmes des un-es et des autres….à faire froid dans le dos…..et bien, au SUNDEP-Solidaires, afin de nous réchauffer le cœur, les militant-es avons fait congrès, à Toulouse, les 26, 27 et 28 janvier derniers. Nous y avons réaffirmé nos essentiels, notre envie de continuer à travailler ensemble et de poursuivre le travail de terrain dans nos académies respectives ainsi que notre combat solidaire d’un point de vue national…ce fut trois jours riches de discussions et débats autour de nos visions du syndicat et de nos espoirs de développement….et plus que jamais : “On ne lâche rien…”

JPEG - 39.7 ko

 PPCR : la spirale de l’évaluation par compétences….

« A consolider », « bon », « très bon », « excellent » ou comment mettre les enseignant-es dans des grilles à l’occasion de quatre entretiens professionnels prévus au cours de toute carrière d’enseignant-es avec uniquement l’inspecteur en primaire ou conjointement l’inspecteur et le chef d’établissement en secondaire.
Dorénavant donc, les notes laissent leur place aux compétences où ne seront plus mise en avant la maîtrise des savoirs disciplinaires et leur didactique mais des compétences à dimension sociale intégrant une conception large du métier.
L’évaluation généralisée tout au long de la vie comme formation nous dépossède de notre liberté. Il faut maintenant se conformer à un système qui admet une pratique de notre métier très surveillée.
« Classe normale », « hors classe » et « classe exceptionnelle », on nous promet une revalorisation de notre métier. Ne pas se leurrer, in fine, seul-es 2% des enseignant-es hors cadres de direction pourront être visé-es par cette classe exceptionnelle qui ne vient pas valoriser une pratique pédagogique !

 La CAPPEI : vers une formation spécialisée unique, a minima ?

Une nouvelle certification vient de voir le jour sous l’impulsion du MEN afin de clarifier l’offre des formations des maîtres spécialisés déjà existantes.

Sous prétexte de produire plus de lisibilité, le ministère entérine la disparition d’options (maîtres A, B, C, D, E, F et G), tout en réduisant le volume global de formation, passé de 750h (CAPASH) à 300 (CAPPEI). Nous y lisons ainsi des économies substantielles à venir.
Sous prétexte d’inclusions personnalisées dans nos écoles du handicap, le ministère cherche à médicaliser l’ensemble de la difficulté scolaire, niant ainsi qu’une grande partie de ces difficultés ne relèvent pas du champ du handicap mais sont les conséquences directes de conditions sociales. Beaucoup des enfants concernés sont issus des milieux populaires.
En affirmant vouloir former des « spécialistes entrainant une mutation de l’école vers l’inclusion », l’idée du CAPPEI, à travers le diplôme unique, est de former des expert-es polyvalent-es du handicap, à moindre coût. On ne peut former un-e professeur-e en SEGPA auprès de jeunes ados comme un-e professeur-e en école auprès de jeunes élèves !

Le SUNDEP-Solidaires revendique une formation différenciée pour chaque mission. Le retour à une formation avec un volume horaire décent ! Nous voulons des moyens à la hauteur de nos ambitions !!!

 C’est toujours bon à savoir et d’y réfléchir…

Vers un Pass Education pour tous-tes ?
Dans le public, une circulaire du 2 février élargit à l’ensemble des acteurs de la communauté éducative de ces établissements l’obtention du Pass Education. A l’heure actuelle dans l’enseignement privé sous contrat, en dehors des enseignant-es, seul-es les AESH de droit public, en sont bénéficiaires.
Pourquoi alors ne pas imaginer que ces dispositions soient étendues à l’ensemble des salarié-es de nos établissements sous contrat d’association avec l’Etat dont les salaires sont essentiellement subventionnés sur denier public ?
Ne pas hésiter à le faire savoir, à le demander dans vos différents comités d’entreprise, à vos DP !

 GIPA : Kesako ?

La garantie individuelle du pouvoir d’achat a été reconduite pour 2016.
Les éléments à prendre en compte pour le calcul de la GIPA sont précisés dans un arrêté publié au Journal officiel du 28 juin 2016.
Nous vous proposons de vous aider à calculer votre GIPA, en cas d’éligibilité à ce dispositif .
Le SUNDEP Solidaires continue à ne rien lâcher et demande une revalorisation des salaires des professeurs digne de leurs niveaux d’études et de leurs missions qui sont toujours plus nombreuses.

 Les étranger-es hors UE et hors EEE de nouveau privé des concours de l’Enseignement Privé ?

C’est le contenu d’un projet d’ordonnance dangereux aux conséquences politiques et juridiques plus que contestables.
L’autorisation d’enseigner pour ces maîtres se fera par dérogations de chaque recteur d’académie suivant des dispositions encore inconnues à ce jour. Il s’agit d’une atteinte directe aux droits des enseignant-es étranger-es.
En 2013, déjà, notre syndicat avait contibué à créer le rassemblement autour d’autres organisations syndicales et associatives et avait obtenu du conseil d’état le retrait de disposition interdisant à ces mêmes maîtres de se présenter aux concours de l’enseignement privé !
Ne les laissons pas faire de nouveau !


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants