Revalorisation des carrières : une réforme peut en cacher une autre !

lundi 5 septembre 2016

Après celle des Collèges, place à la réforme de nos carrières dès la rentrée 2017 !
Le gouvernement l’affirme : « mieux rémunérées, mieux encadrées » alors voyons de plus près !

 Une revalorisation qui fait perdre de l’argent à 30 % des collègues.

Jusqu’à présent, la durée dans un échelon dépendait de trois catégories, le Grand Choix (30%), le Choix (5/7) et l’Ancienneté. Le classement des enseignants promouvables se faisait en fonction d’une note sur 100 (note pédagogique /60 + note administrative /40). Système injuste que le SUNDEP-Solidaires a toujours dénoncé : nombre différent d’inspections, notations plus ou moins avantageuses selon les matières, des notes administratives données arbitrairement par les chefs d’établissement. Les mieux notés arrivaient au 11e échelon de la classe normale en 20 ans, d’autres en 26 ans et enfin les moins bien notés en 30 ans.
Avec l’annonce de cette réforme de nos carrières, on pouvait espérer le commencement de la fin
de ce système injuste car seuls ne subsistent que deux rythmes d’avancement différents situés au 6e et au 8e échelon de la classe normale et permettant d’atteindre le 11e échelon soit en 24 ans soit en 26 ans. Cependant une étude plus approfondie de cette réforme qui, au premier abord semblait aller dans le bon sens, nous montre que :
sont pénalisés ceux qui avaient un avancement de carrière plus rapide même avec un indice de rémunération plus élevé.
JPEG - 23.1 ko

 Une revalorisation qui renforce le pouvoir des chefs d’établissements.

Les bonus d’ancienneté du 6e et du 8e échelon, l’accès à la Hors Classe qui ne sera plus ac- cessible qu’à partir du 9e avec au minimum 2 ans d’ancienneté dans cet échelon, seront sou-
mis dorénavant à l’appréciation d’un rendez-vous carrière non encore défini à ce jour …. ! Néanmoins la tendance que l’on peut observer avec les concours dans les collèges et lycées est d’asso- cier à l’évaluation des enseignants le chef d’établissement.
Le flou pour l’instant reste de mise.
JPEG - 18.7 ko

 Une classe exceptionnelle qui porte bien son nom !

• Et enfin, une grande nouveauté : la créa- tion d’un 3e grade, la Classe Exception- nelle qui devrait booster les carrières et récompenser « les meilleurs » ! Sauf
qu’elle ne concernera d’ici 2020 au maxi- mum 10% de l’effectif d’un corps ( dont 8% ayant rempli, pendant 8 ans minimum, des missions particulières telles que des direc- tions d’écoles, formateurs (Trices), con- seiller(E)s pédagogiques, ceux ou celles qui ont exercé en REP/REP+ et seulement 2% de professeurs « méritants » et tout cela après un nouveau rendez-vous carrière avec un inspecteur et/ou un chef d’établis- sement, ces derniers pouvant être à la fois juges et partis !). Il apparait donc évident que cette Classe Exceptionnelle n’est pas destinée à la majorité des enseignants mais qu’elle vise à accélérer d’autres carrières comme celles par exemple des chefs d’établissement ! 17 000 enseignants devraient être promus à la rentrée 2017 (public et privé).
En fait ce seront les chefs d’établissement et à terme 2 % des collègues arrivés au dernier échelon de la Hors-classe qui pourront accéder à la classe exceptionnelle après un nouveau rendez- vous carrière !
JPEG - 29.2 ko
Les rendez-vous de carrière ont toujours existé.

 La transformation d’une partie de L’ISO et de l’ISOE en point d’indice : le différentiel de retraite entre les maîtres du public et ceux de l’enseigne- ment privé va encore s’accroitre.

Au 01/01/2017 et au 01/01/2018 une partie de l’ISO (et donc de l’ISOE) va être transformée en points ajoutés aux grilles de salaire. Nos salaires ne seront pas impactés. Par contre, la mesure est favorable pour les futurs retraités-es du public qui verront ainsi leur retraite calculée sur une base indiciaire améliorée. Il n’en sera hélas rien pour nous (moyenne des 25 meilleures années + points ARCOO et Agirc + régime additionnel). Les mesures ont été débattues au Comité technique minis- tériel (CTM) de l’enseignement public et donc jamais la question de la revalorisation des retraites des maîtres de l’enseignement privé n’a été à l’ordre du jour. Remercions une fois de plus le ministère, l’enseignement catholique et les trois syndicats (CFDT, CFTC et SPELC) qui ont revendiqué notre marginalisation. En effet les maîtres du privé sont les seuls dans la fonction publique a être représentés par un sous CTM, le CCMMEP, où ils ont surement dû discuter de la couleur de la cir- culaire d’application de cette « revalorisation »… !

L’évolution des grilles entre 2017 et 2019.
Grilles actuelles des certifiés-es, PLP, PEPS, Professeurs-es des écoles

Classe normale en septembre 2016

ÉchelonIndice majoréDurée de l’échelonDurée cumulée en fin d’échelon
1 349 3 mois 3mois
2 383 9 mois 1 an
3 440 1 an 2 ans
4 453 2 ans ≤ ... ≤ 2,5 ans 4ans ≤ ... ≤ 4,5 ans
5 466 2,5 ans ≤ ... ≤ 3,5 ans 6,5 ans ≤ ... ≤ 8 ans
6 478 2,5 ans ≤ ... ≤ 3,5 ans 9 ans ≤ ... ≤ 11,5 ans
7 506 2,5 ans ≤ ... ≤ 3,5 ans 11,5 ans ≤ ... ≤ 15 ans
8 542 2,5 ans ≤ ... ≤ 3,5 ans 14 ans ≤ ... ≤ 19,5 ans

La hors classe acuellement

EchelonIndice Majoré
1 495
2 560
3 601
4 642
5 695
6 741
7 783

Le grille des certifiés-es, PLP, PEPS et PE au 1er janvier 2017.

Echelon Indice Majoré Durée dans
l’échelon
Durée cumulée en fin d’échelon
1 383 (+34) 1 an 1 an
2 383** 1 an 2 ans
3 436 2 ans 4 ans
4 453 2 ans 6 ans
5 466 2,5 ans 8,5 ans
6 478 3* ans 10,5 ans ou 11,5 ans
7 506 3 ans 13,5 ans ou 14,5 ans
8 542 3,5* ans 15 ans, 17 ans ou 18 ans
9 578 4 ans 19 ans, 21 ans ou 22 ans
10 620 4 ans 23 ans, 25 ans ou 26 ans
11 664

La hors classe au 1er janvier 2017

EchelonIndice MajoréEvolution de l’indice sans l’ISOE transforméeAugmentation en € au 01/01/2017Augmentation en € au 01/02/2017Indice Majoré
1 512 + 4 ↗ 17 72,22 € 79,73 € 516
2 566 + 4 ↗ 6 27,96 € 28,14 € 570
3 607 + 4 ↗ 6 27,96 € 28,14 € 611
4 648 + 4 ↗ 6 27,96 € 28,14 € 652
5 701 + 4 ↗ 6 27,96 € 28,14 € 705
6 747 + 4 ↗ 6 27,96 € 28,14 € 751
7 789 + 4 ↗ 6 27,96 € 28,14 € 793

Classe exceptionnelle au 1er septembre 2017

EchelonIndice MajoréDurée
1 690 2 an
2 730 2 an
3 770 2,5 an
4 825 3 an
HEA 1 885 1an
HEA 2 920 1 an
HEA 3 967 1 an

Classe exceptionnelle au 1 er septembre 2018

EchelonIndice MajoréDurée
1 695 2 an
2 735 2 an
3 777 2,5 an
4 830 3 an
HEA 1 890 1 an
HEA 2 925 1 an
HEA 3 972 1 an

 Les revendications du Sundep Solidaires :

1°) Un rattrapage du pouvoir d’achat perdu 14 % depuis l’an 2000 par l’attribu- tion de 50 points d’indice pour toutes et tous.

2°) Une progression de carrière unique sans rendez-vous carrière et par l’intégra- tion de la hors-classe et de la classe exceptionnelle dans la progression normale de carrière.

3°) Le statut de la fonction publique pour tous-tes afin d’éviter la marginalisation salariale et nous donner la protection du statut de fonctionnaire que l’enseigne- ment privé catholique nous a toujours refusé. (droit au temps plein, droit aux mutations, droit aux évolutions de carrières …)


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)