Retraites complémentaires : les salariés perdront entre 4,5 et 18 %

mercredi 6 avril 2016

Dans la rubrique « on vous l’avait bien dit », la baisse conséquente des retraites complémentaires est bien largement amorcée par la faute des syndicats signataires ( CFDT, CFE-CGC, CFTC) d’un accord scélérat en octobre 2015 avec le patronat !

"D’après Le Figaro *, les mesures de l’accord Agirc-Arrco d’octobre 2015 pénaliseront les assurés, qui subiront, selon les générations, jusqu’à 18 % de baisse de pension.

Des simulations inédites du Conseil d’orientation des retraites (COR) précisent qu’un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu’il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette « perte » relative s’accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération née en 1990.

L’accord destiné à renflouer les caisses des régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (tous les autres salariés), signé en octobre par trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC), prévoit notamment une incitation à travailler plus longtemps via un système de bonus-malus et une moindre revalorisation des retraites.

Il vise 6,1 milliards d’économies à l’horizon 2020, ce qui limiterait le déficit des régimes à 2,3 milliards d’euros à cette date."

d’après Le Figaro et la rédaction de Mediapart

les questions qui se posent :

- Le COR -au sein duquel figurent largement les représentants des syndicats signataires -en particulier la CFDT- n’avait donc pas fait ces simulations avant la présentation du projet ??? bizarre ....

- La tactique d’enfumage des salariés est insupportable : le gouvernement et les syndicats pro-patronat hurlent au risque de suppression des retraites si « on ne fait rien » ... Mais le « on » essaie de faire avaler une contre réforme de plus, « pôvres patrons » ce sont eux qui font... sans eux point de salut ...

En attendant, les salaires des patrons explosent, les bonus des actionnaires gonflent, les licenciements continuent ..sans parler de la fraude fiscale, pardon de l’optimisation fiscale !
Et on veut encore prendre à ceux qui ont travaillé et cotisé ?????
mais les sources de financement existent : Solidaires en particulier les a listées depuis 1993 -contre réforme Balladur-, en passant par 2005 -contre réforme Juppé-, puis 2010 -contre réforme Fillon- pour arriver lamentablement à cet accord avec l’appui du gouvernement Valls ...

Jusqu’à quand les salariés et retraités accepteront-ils de se faire ainsi « plumer » ?
Quel sera le point de rupture ?


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants