Salaires des enseignants des pays de l’OCDE : les enseignants français parmi les plus mal payés

dimanche 10 février 2013

Dans « Le Monde » du 24 janvier, un article sur le salaire des enseignants écrit par Estelle HERBAUT, spécialistes de l’éducation à l’OCDE, confirme ce que l’on savait déjà : les enseignants français sont parmi les plus mal payés des pays développés !

Travailler plus, gagner moins, voilà le sort des enseignants français !

Non seulement mal payés, mais toujours selon l’OCDE, ils ont aussi les plus longs temps d’enseignement devant les classes les plus chargées des pays développés.

En France, les enseignants débutants et après 15 ans d’exercice sont bien moins rémunérés par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE.

Ceci est vrai pour tous les niveaux d’enseignement : au niveau du primaire, les salaires sont inférieurs de 15 % environ à la moyenne de l’OCDE et dans le secondaire, l’écart est d’environ 10 %.

Au sein de l’OCDE et même entre pays voisins, les salaires des enseignants présentent ainsi des écarts significatifs mettant en évidence des choix politiques divergents qui peuvent avoir un impact sur l’attractivité du métier.

Le sentiment de déclin ressenti fortement par de nombreux professeurs des écoles a bien un fondement réel en terme de rémunération et de carrière.

C’est ce sentiment qui aujourd’hui joue contre la refondation de l’école. Vincent Peillon explique depuis plus d’une semaine qu’un relèvement des rémunérations des professeurs du primaire ne serait que justice par rapport aux enseignants du primaire. Elle est aussi justifiée au regard du déclin réel de la profession.

Si l’on regarde l’évolution du salaire des enseignants sur les 10 dernières années les chiffres là encore parlent d’eux mêmes :

Entre 2000 et 2010, les salaires de base des enseignants français en milieu de carrière ont ainsi diminué d’environ 8 % en prix constants. À l’inverse, sur la même période, les salaires ont augmenté dans la quasi-totalité des autres pays de l’OCDE : pas loin de 20 % d’augmentation en moyenne car de nombreux pays ont décidé d’investir massivement dans le salaire des enseignants pour retenir les meilleurs d’entre eux dans la profession.

Monsieur Peillon, à l’heure de la refondation de l’école, il serait grand temps de prendre en considération les résultats du rapport OCDE Éducation 2012, afin de d’enrayer une des causes (ce n’est pas la seule) de la désaffection qui touche le métier d’enseignant depuis quelques années.

L’article du « Monde » du 24 janvier 2013


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants