Concours 2014, projet dévoilé par le Café Pédagogique

dimanche 20 janvier 2013

Le projet de maquette des concours de recrutement des enseignants 2014, que le Café pédagogique s’est procuré, prévoit quatre épreuves dont deux épreuves orales d’admission. La vérification « des gestes professionnels propres à la spécialité ou à la discipline » est au coeur de l’épreuve.

Quelques principes généraux :

  • Le concours est un acte de recrutement et non de certification universitaire. Il repose sur l’appréciation de compétences scientifiques et professionnelles en cours d’acquisition.
  • Situé en fin de semestre 2 de Master, le concours repose sur des épreuves tenant compte d’un parcours progressif de professionnalisation, qui n’est pas encore arrivé à son terme.
  • Les épreuves doivent permettre d’apprécier la capacité des candidats à mobiliser des savoirs académiques dans une perspective professionnelle, et d’évaluer leur capacité à développer cette compétence.
  • L’évaluation de ces compétences sera déclinée dans chaque concours, chaque discipline, chaque spécialité ou section selon des formes éventuellement spécifiques.
  • À travers différents types d’évaluation, les deux épreuves d’admissibilité évalueront la capacité du candidat à mobiliser des savoirs et des techniques, y compris celles utilisant des supports numériques.

Le concours prévoit 4 épreuves : deux d’admissibilité écrites et 2 orales d’admission.

Les épreuves écrite s’organisent autour de différentes compétences : maîtriser un corpus de savoirs, mettre ses savoirs en en perspective dans le cadre d’un exercice professionnel, connaître à un premier niveau de maîtrise les procédés didactiques courants mis en oeuvre dans un contexte professionnel réel, situer son métier futur dans le cadre des fonctions de l’école, conduire une réflexion sur le métier, utiliser les modes d’expression écrite et orale propres à la spécialité ou à la discipline, ...

Les épreuves orales d’admission sont déterminantes avec 2/3 des points. Ces épreuves orales consistent en la présentation d’une activité professionnelle : maitrise des procédés didactiques courants et capacité à réfléchir sur son métier. La seconde épreuve d’admission consiste en un entretien sur un dossier constitué par le candidat. Cette épreuve doit évaluer « la capacité du candidat à se projeter dans son futur métier » , « le recul critique » et une « approche épistémologique » de la discipline.


Documents joints

Projet de concours 2014

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)