Professeurs de S.T.I : la loterie des changements de discipline !

dimanche 16 septembre 2012

Changer de discipline : c’est ce qui est proposé dans la plupart des académies aux enseignants en Sciences et Techniques Industrielles, suite à la réforme de STI engagée en première l’année dernière, en terminale à cette rentrée.

Dans un grand nombre d’académies les enseignants concernés ont reçu un formulaire où ils doivent faire le choix entre « architecture et construction », « énergie », « informatique et numérique », « ingénierie mécanique », technologie au collège ou encore, sans rire, « reconversion dans une autre discipline à préciser ».

Les enseignants , appartenant à une trentaine de spécialités fort différentes, doivent se plier dans un moule où il n’y en a plus que quatre. « Il n’est pas prévu de table de correspondance entre les anciennes et les nouvelles disciplines » indiquent les circulaires.

Sur l’académie de Toulouse des enseignants de S.T.I ont voté une motion qui précise les points suivants :

- rappellent leur opposition à la réforme des STI2D ainsi que sa mise en place à marche forcée sous sa forme actuelle et sont favorables à une évolution concertée des bacs STI.

- dénoncent le semblant de formation qu’ils ont eu tout en assurant un temps complet auprès des élèves.

- refusent de se positionner sur le changement de disciplines estimant qu’ils n’ont pas la qualification correspondant.

- demandent la mise en place d’une véritable formation, avec une décharge horaire du temps de travail, pour les professeurs en charge des classes STI2D afin d’être en mesure d’assurer un enseignement de qualité pour les élèves des classes de 1ére et de terminale STI2D qui leur sont confiés depuis 2 ans.

En effet les pseudo-formations qui ont été proposées relèvent de la fumisterie : elles ont eu lieu le plus souvent hors du temps de travail et ont été dispensées au compte-goutte par « tranches d’enseignants » choisis par les chefs d’établissement, ces enseignants devant ensuite répercuter leur formation auprès de leurs collègues non-formés.

Le SUNDEP dénonce cet état de fait, le manque de réelle formation ainsi la méthode imposée pour les changements de discipline !

Lire l’article du Café Pédagogique sur le sujet

Lire la position de Sud Education Aveyron


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants