L’Assemblée nationale a adopté le 15 février la loi Grosperrin sur la formation des maîtres

vendredi 17 février 2012

La réforme de la formation des enseignants fait l’unanimité contre elle. Récemment, en novembre 2011, le Conseil d’État a annulé une partie de ses dispositions.
La proposition de loi du député Grosperrin adoptée à l’Assemblée Nationale, vise à contrer l’arrêt du Conseil d’État qui a rétabli le cahier des charges de la formation des maîtres ainsi que les IUFM comme seuls établissements de formation des enseignants et CPE !

L’Assemblée nationale a adopté le 15 février la loi Grosperrin sur la formation des maîtres par 263 voix UMP pour et 147 socialistes et 18 GDR contre. Elle attribue la formation des enseignants aux « établissements d’enseignement supérieur, notamment les universités » et fait disparaitre toute référence aux IUFM.

Cette loi adoptée dans l’urgence, sert surtout à contourner l’annulation par le Conseil d’Etat de l’arrêté sur la formation des enseignants en évitant toute discussion.

Comme l’ont démontré le récent rapport de la Cour des comptes, mais également le manque de candidats aux épreuves du CAPES 2012 et la crise du recrutement, le gouvernement entérine une réforme désastreuse !

La loi Grosperrin : procédure législative


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants