Luc Chatel au Salon de l’Éducation : promesse d’augmentation des jeunes enseignants.

vendredi 25 novembre 2011

Il ne se passe pas une semaine sans une annonce du ministre de l’Éducation. (Proximité des élections oblige).
Selon le ministre en visite au salon de l’Éducation, une enveloppe de 75 millions d’euros serait distribuée aux 107 000 jeunes certifiés et professeurs des écoles. (Enseignants des échelons 3, 4 et 5).
Le ministre assure qu’aucun professeur ne serait dorénavant embauché à moins de 2000 euros brut (hors ISO).

Mais où trouvera-t-il le budget pour réaliser ces promesses ? Mais dans les suppressions de postes !

En effet l’argent économisé par les suppressions de postes qui devait rentrer pour moitié dans les caisses de l’État et pour l’autre moitié être redistribuée aux enseignants, n’a, dans les faits, les années précédentes, été redistribué qu’à hauteur de 50%.
En fait la redistribution n’a été faite en partie que pour payer les heures supplémentaires : ce qui est loin de ce que l’on appelle une revalorisation !

Face au problème de recrutement dans certaines matières, cette annonce servirait en fait à éviter une catastrophe annoncée par le piètre bilan de la session 2011 des concours, 20% des postes aux Capes sont restés vacants, faute de candidats au niveau. _ En mathématiques ce taux est monté à 40% et à 58% en lettres classiques.

De toute façon on est encore loin de l’écart de rémunération des enseignants mis en évidence par l’OCDE : un enseignant français débutant est payé 4000 euros de moins par an, par rapport à la moyenne des pays de l’Union européenne.


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants