Et voilà les livrets de compétences... pour les enseignants eux-mêmes !

samedi 7 mai 2011

Après le livret de compétence pour les élèves, vient de sortir une circulaire qui crée notamment une sorte de « Livret de compétences » pour les maitres eux-mêmes, servant à leur notation et à leur carrière. Il s’agit plus précisément d’un portefeuille de compétences « dématérialisé ».

Voici une autre façon de généraliser le fichage. Après les élèves, les profs toujours soupçonnés de ne pas faire comme il faut leur boulot, (et d’agir en bon fonctionnaire). Certains s’inquiètent déjà des croisements que va pouvoir permettre ce nouvel outil de gestion des ressources humaines.

Il s’agit en fait d’Orientations pour la formation continue des personnels enseignants du ministère de l’Éducation nationale,nous dit le BO, mais le point 3 est clair, même si bien sûr c’est pour notre bien :

"3 - Placer la formation continue au cœur de la politique de GRH

La formation continue doit permettre aux enseignants de renouveler et d’approfondir leurs connaissances comme leurs compétences professionnelles et d’accéder à des promotions internes. Les enseignants doivent être accompagnés dans le développement de leur carrière comme dans leurs projets de mobilité et de préparation à l’exercice de nouvelles fonctions.

Les formations suivies et les besoins de formation exprimés sont pris en compte dans le cadre de l’évaluation individuelle des professeurs.

De manière à ancrer le métier dans un parcours professionnel et à valoriser la formation tout au long de la vie, est créé un portefeuille de compétences croisant les données sur les acquis de la formation et celles liées à la carrière et à la mobilité. Ce portefeuille de compétences dématérialisé peut enregistrer les appréciations et conseils des inspecteurs pédagogiques territoriaux et des conseillers mobilité carrière. Il est mis en place dès l’année de stage. Il s’appuie sur le référentiel de compétences fixé par l’arrêté du 12 mai 2010.

Afin d’aider en priorité à la réalisation du projet personnel de mobilité, le droit individuel à la formation (Dif) a été mis en place depuis le mois de septembre 2010. Chaque enseignant pourra en bénéficier en dehors de son temps de travail, pendant les vacances scolaires, à raison de 20 heures par an dans la limite de 120 heures. Le Dif viendra en complément du plan de formation décidé par l’administration.

Les formations suivies sont prises en compte pour l’accès aux postes à profil.
Le directeur des ressources humaines et le responsable académique de la formation contribuent ensemble, sous l’autorité du recteur, à la définition et la mise en œuvre de la politique académique de formation."

sources :


BOEN N° 13 du 31 mars 2011

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)