Notation, évaluation : quelles nouveautés 2011 ?

samedi 5 février 2011

Le décret n° 2010-888 du 28 juillet 2010 modifie l’évaluation des agents de l’Etat et pose les « conditions générales de l’appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires de l’Etat » .

L’application à l’Education Nationale et à ses agents tarde un peu mais... suivant une tactique bien rodée, une fuite organisée depuis la Direction des Ressources Humaines, l’AFP a eu la primeur de quelques informations !

Il semble que la notation « pédagogique » disparaisse, et que la seule notation de laquelle dépendra la carrière de l’enseignant soit la notation « administrative » ...

Les entretiens professionnels des enseignants dans le cadre de leur évaluation seront mis en place en 2012 : la notation en 2011 s’effectuera suivant la même méthode qu’en 2010 * !

par contre, dès 2011 les enseignants vont expérimenter des « entretiens de carrière » :

Le minis­tère de l’Education natio­nale va pro­po­ser en 2011 des « entre­tiens de car­rière » aux ensei­gnants ayant 2 et 20 ans d’expérience , a-t-on appris auprès de la direc­tion des res­sources humaines (DGRH).

Un docu­ment de la DGRH envoyé aux chefs d’établissement et dont l’AFP a eu copie, le minis­tère évoque deux nou­veau­tés, dans le cadre du « pacte de car­rière » pour les ensei­gnants, dont les grandes lignes avaient été pré­sen­tées en mars 2010.

Première nou­veauté : il s’agira de pro­po­ser, en mars-avril 2011, après « une phase de test qui vient de se ter­mi­ner », des entre­tiens « de car­rière » aux quelque 36.700 ensei­gnants ayant deux ans et vingt ans de métier, a affirmé à l’AFP Josette Théophile, direc­trice des res­sources humaines.

L’entretien après deux ans d’exercice sera l’occasion « de per­mettre à l’enseignant de s’exprimer sur son entrée dans le métier », de « véri­fier la maî­trise (voire l’aisance) dans son exer­cice » et visera, si néces­saire, « à défi­nir un éven­tuel accom­pa­gne­ment », pré­cise le document.

L’entretien après 20 ans de métier, qui por­tera sur « une éven­tuelle mobi­lité fonc­tion­nelle », devra aider le pro­fes­seur à « se pro­je­ter sur la deuxième par­tie de sa carrière ».

Ces entre­tiens seront assu­rés, dans le pri­maire, « par l’inspecteur de la cir­cons­crip­tion », selon Madame Théophile.

Pour les pro­fes­seurs de col­lège et lycée, il sera réa­lisé par le chef d’établissement ou son adjoint, selon Madame Théophile.

Quelles conséquences possibles ?

- Enseignants ayant deux ans d’ancienneté et plus : si l’enseignant est jugé comme étant en « difficulté », nul doute que la pression institutionnelle pourra déboucher sur un licenciement pour « insuffisance professionnelle » !

- Enseignants ayant plus de 20 ans d’ancienneté : là, carrément, « la mobilité est envisagée » ; pourquoi pas à condition que le terme de « mobilité » ne soit pas entendu au sens de « mobilité des fonctionnaires » pouvant déboucher sur le licenciement

Mais qui sera l’évaluateur ? Le chef d’établissement !

C’est bien là que le bât blesse : dans le Privé sous contrat il y a tellement de chefs d’établissements qui se révèlent des « petits chefs » ... de plus il y en a tellement qui ne respectent pas le Code de l’Education en faisant sauter des heures de cours pour des activités liées au caractère propre et mélangent allègrement implication professionnelle et autres activités (liées au caractère propre) dans l’établissement...

Actuellement ? Le chef d’établissement note mais cette note, encadrée dans la grille nationale, influe pour 40% seulement sur l’avancement d’échelon et de carrière de l’enseignant, 60% étant la note pédagogique donnée par le seul Inspecteur (pédagogique) .

Des enseignants licenciables, soumis à des chefs grands et petits, mal payés, subissant une charge de travail chaque jour plus lourde, dont on veut supprimer une partie des vacances et que l’on veut voir 35 heures dans les établissements, hommes et femmes à tout faire .... et aevc concours et master 2 mais sans formation professionnelle ... stop ! La coupe est pleine !

* barême/100 = note pédagogique/60 + note administrative/40

La note pédagogique est obtenue suite à inspection.
La note administrative est donnée chaque année par le recteur sur proposition du chef d’établissement ; elle peut être contestée par courrier par voie hiérarchique, et le recours est examiné en CCMA .


analyse SUNDEP du décret du 28 juillet 2010

Documents joints

Décret modifiant l'évaluation des fonctionnaires et
Grilles notation en vigueur

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)