La philo en seconde : coup de communication qui cache des suppressions ?

samedi 4 décembre 2010

L’annonce de l’arrivée de la philo en seconde fait naître espoirs, et incertitudes, voire inquiétudes car on ne peut que se demander, dans un budget dramatique, avec des rumeurs d’incertitudes sur les salaires, comment serait financée cette annonce ...

"Donc, les profs de philo reçoivent le droit de faire l’ECJS en seconde. Première intox, ils l’ont toujours eu. Sauf que jusque là ils ne se précipitaient pas pour la faire et que les profs d’histoire s’y collaient presque de droit. Qu’est-ce qui pourrait bien leur faire lâcher cette 1/2 heure ?

Le sur-service. En effet, à la rentrée 2011, la réforme du lycée arrive en première avec des horaires pléthoriques en histoire géo. Ne nous réjouissons pas trop vite, il s’agit de faire oublier que les Terminales S n’auront plus d’HG. Mais il n’empêche que en 2011, les prof d’HG vont crouler sous les HSA (avant que la réforme du lycée n’arrive en Terminale et fasse disparaître les heures, de nouveau), qu’ils ne pourront (voudront, on peut rêver) pas toutes absorber.

Et ça tombe bien, car on annonce la fin des dédoublements en Philo en Terminale technologique. Il va donc y avoir une flopée de profs en sous-services que le ministère va bien avoir du mal à caser (ils sont incasables les philosophes).

Les voilà alors occupés à faire de l’ECJS en seconde, alors que leur petits camarades historiens-géographes n’en voudront plus et qu’il n’est pas question d’augmenter le nombre de poste dans cette matière. Et l’affaire sera durable, car une fois le tournant effectué...

Voilà donc comment on gère les flux d’enseignants dans l’éducation nationale : par une belle annonce de communication. "

source « Le mammouth déchaîné »


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants